Accueil, dernières infos et météo

Mot du Maire

 

 

Discours cérémonie des vœux .

Comme chaque année, je vois que vous êtes venus en nombre, fidèles à notre annuelle cérémonie des vœux, le métro suryçois n’étant pas affecté par les grèves aujourd’hui.

Tradition oblige, démarrons par l’état civil.

Année prolifique, avec 4 décès, 3 mariages et surtout 13 naissances !

Bien joué, les jeunes !

2019 fut, pour la commune, l’année du retour d’une boulangerie, commerce que nous avions décidé de vous offrir, vos demandes devenant pressantes et les commerces de ce type se raréfiant autour de nous au moment du lancement du projet.

Quelle réussite ! Les produits sont variés, de très bonne qualité et ainsi la clientèle est venue rapidement en masse.

11 emplois de créés fut, si je peux m’exprimer ainsi pour ce type d’établissement, la cerise sur le gâteau.

La qualité ne vivant jamais seule, je vous rappelle également la présence du camion boucherie Chevreau de Menetou Ratel chaque jeudi matin devant la boulangerie.

Dans le même secteur géographique de la route de Belleville, nous avons réalisé un parking qui sera finalisé au printemps afin de pouvoir désengorger celui de la boulangerie les jours de pointe et permettre aux poids lourds de se garer sans gêner la visibilité.

Face à lui, l’achat d’une parcelle de 6000 m² fut concrétisé afin d’y construire une halle couverte, halle couverte qui nous permettra d’y organiser des moments festifs, aussi bien à titre communal, associatif que privé.

Bref, une salle des fêtes en plein air, dont vous pourrez découvrir l’avant-projet sur l’écran en fin de cérémonie.

Cet endroit pourra nous servir également pour le 14 aout, le terrain du feu d’artifice actuel étant désormais voué à la construction d’un pavillon.

La montée vers le canal route de la Loire est désormais terminée et les habitants des fortes terres n’ont donc plus le souci de la route inondée dès la Balance en colère.

Les travaux de remise en état du bar restaurant sont également achevés pour un montant de 25 à 30 000 €, ce qui vous démontre l’étendue des dégâts occasionnés ces 2 dernières années dans l’établissement.

Je reviendrai tout à l’heure sur celui-ci.

La médiathèque a continué en 2019 de monter en puissance grâce à nos bénévoles que je remercie tout particulièrement, les enfants des écoles étant ravis de leurs visites hebdomadaires avec animation dans notre lieu culturel.

Je remercierai également le comité des fêtes pour son dynamisme, les p’tits loups de Léré Sury ainsi que l’atelier de Gribouille, le personnel enseignant et les autres associations pour l’activité apportée et les cérémonies officielles qu’elles assurent brillamment, les entreprises locales travaillant pour nous et bien entendu l’ensemble du personnel communal pour le travail effectué tout au long de l’année.

Nous voici donc en 2020.

Quoi de prévu cette année ?

Quant à faire, démarrons par les mauvaises nouvelles.

Hélas, le feuilleton plus long que « les feux de l’amour », qui pourrait s’intituler « Abandon et destruction du milieu rural » va nous présenter de nouveaux épisodes, avec comme metteurs en scène des technocrates sortant des soi-disant grandes écoles, des ministères ou encore des bancs de diverses assemblées, mais bien éloignés du monde du travail, de la réalité quotidienne en milieu rural.

Tout d’abord la perception.

Après nous avoir expliqué il y a quelques années que la perception de Léré fermait pour aller à Sancerre, évidemment pour le bien de tous, usagers et personnels, voilà t’y pas qu’aujourd’hui on nous sort le même refrain avec Sancerre que l’on déplace à Baugy, toujours pour le bien de tous, dès le 1er janvier 2021, donc demain.

Cette perception de Sancerre effectue un travail remarquable, avec du personnel sérieux et compétent, à notre écoute en permanence et réactif à nos demandes.

Cela marche surement trop bien. Alors Ouste mesdames et messieurs, personnels et usagers, allez voir plus loin si nous y sommes et tant pis pour vous, nous, on a des ordres !

Mais quelle vision du service rendu au public !

Ensuite, la Poste, ou ce qu’il en reste, qui vient de nous annoncer la fermeture du bureau de Léré tous les lundis.

 Allons donc ! C’est bien connu, on démarre par une journée de fermeture, ce qui entraine inévitablement moins de visites hebdomadaires au guichet.

Moins de visites hebdomadaires au guichet justifie ensuite un second jour de fermeture, et ainsi de suite jusqu’à la fermeture complète des bureaux.

Soyons donc vigilants à toutes ces attaques incessantes si nous ne voulons pas devenir un désert rural sans perception, sans école, sans gendarmerie, sans bureau de poste et même sans pôle santé. Je pense là au pôle santé de Cosne détruit honteusement par la finance.

Mais soyez en sûr, la seule chose qu’ils n’arriveront pas à fermer, je vous l’assure, c’est d’où sortent en ce moment ces paroles afin de défendre encore et toujours notre commune et notre ruralité.

Même notre autonomie de gestion municipale est mise à mal aujourd’hui. Trop de compétences municipales sont transférées, petit à petit, vers l’intercommunalité, nous empêchant de nous projeter vers un avenir ambitieux et sur une longue durée, l’urbanisme étant un exemple flagrant parmi tant d’autres.

Allez, du positif maintenant !

Le chantier de la halle couverte démarrera, mais pas avant septembre, formalités administratives oblige.

Le bar restaurant, qui se nommera « Les prés dans le plat » rouvrira ses portes fin avril, de nouveaux gérants ayant été retenus parmi la dizaine de candidatures.

Nous aurons dans nos murs un couple venant de lorraine, originaires de Bourges pour Monsieur, ancien rugbyman et de l’Oise pour Madame, et arrivant avec 4 enfants.

Les quelques 30 années d’expérience en cuisine et un très beau projet familial ont séduit la commission chargée du recrutement.

Ce sera un établissement commun, un lieu de vie à la portée de toutes les bourses, essentiellement tourné vers les produits régionaux achetés chez les commerçants et producteurs locaux avec qui les gérants ont déjà établi des contacts.

En début d’année, c’est-à-dire du 16 janvier au 15 février, passeront chez vous nos 2 agents recenseurs, notre commune étant passée à la moulinette cette année. Cette opération qui a lieu tous les 5 ans est très importante pour notre commune. En effet, c’est à partir des chiffres recueillis que sont allouées une bonne partie des dotations d’état, ou du moins ce qu’il en reste. Réservez-leur donc un très bon accueil.  Christian Hayez et Toni Pereira Macedo

Côté festivités, 2020 sera l’année du comice qui se déroulera le weekend des 22 et 23 Aout.

 L’incontournable bal de la reine de Sury se déroulera quant à lui le 13 juin.

Des bénévoles travaillent déjà ardemment aux décorations, notre commune devant décorer depuis la gaité léréenne jusqu’à la limite de Sury.

N’hésitez pas à les rejoindre et prenez contact avec Catherine à la mairie.

Il y a 20 ans, au jour de l’an, la France entière craignait le bug de l’an 2000. Et oui, 20 ans déjà que le siècle actuel a débuté. Cet an 2000, source de tous les rêves, même les plus fous est désormais bien loin derrière nous.

Durant ces 20 années, Sury a bien changé !

Certains diront en bien et d’autres diront en mal. Mais là où tout le monde est d’accord, c’est que la commune a changé.

Elu maire l’année suivante en 2001, j’ai essayé avec mes équipes successives sans qui je ne serai rien, d’améliorer notre cadre de vie pour le bien-être de ses habitants, donc votre bien être, tout en conservant des finances saines et sans n’avoir jamais augmenté les taux d’imposition communaux.

Je n’énumèrerai pas toutes les réalisations ayant vu le jour, mais je citerai tout de même la halte nautique, le parking abri bus conçu pour un ramassage scolaire en toute sécurité, les logements sociaux route de Léré et rue de l’église, la construction et l’aménagement de la cuisine de la salle des fêtes, le PSPG, le local à archives, la réhabilitation de la traversée du bourg sur la RD751, l’enfouissement des réseaux et la création de celui du gaz, comme en ville, création que nous étions les premiers à réaliser dans le Cher et qui n’a pas couté un seul centime à la commune, les bassins de laminage de crues tant décriés à l’époque mais qui ont fait preuve de leur efficacité depuis, ayant surement sauvé de la catastrophe plusieurs fois la rue de Bretagne sans que personne ne s’en soit rendu compte, les travaux à l’église, le city stade qui ne désemplit pas dès les premiers beaux jours et la nouvelle mairie, sans bien sur oublier la boulangerie.

Et surtout, et nous pouvons en être fiers, mesdames et messieurs qui m’avaient accompagné tout au long de ces années, c’est d’avoir augmenté notre population de 513 habitants en 2001 à 725 aujourd’hui, chiffre officiel de l’INSEE soit 41% d’augmentation.

Tout cela ne s’est pas fait en un claquement de doigts. Beaucoup de travail, d’ennuis, de dossiers administratifs toujours plus compliqués à monter ont été nécessaires pour parvenir aux résultats escomptés.

Beaucoup de nuits sans dormir aussi. Mais la santé suivant, cela ne m’a posé aucun problème et je ne me plains pas de ces aléas, car lorsque l’on veut prendre un poste d’élu, on doit savoir à quoi s’attendre et ne pas pleurer une fois en place.

La passion de rendre service à autrui prend systématiquement le dessus sur les coups de pompes aussi bien physiques que moraux quelquefois.

Cette année verra donc les 15 et 22 mars prochains le renouvellement des conseils municipaux dans notre pays. Une bonne occasion pour celles et ceux insatisfaits de notre gouvernance municipale de pouvoir mettre en application leurs idées en se présentant à vos suffrages.

Râler en permanence, être insatisfait de tout constamment, c’est bien !

Mettre en application concrètement, prendre des responsabilités et les assumer, c’est mieux !

Je pense que ces 20 années de maire (19 exactement) qui suivaient 6 ans de conseiller municipal et 6 ans d’adjoint à Mr Audebert ont été pour moi un très grand plaisir ainsi qu’une fierté de voir apparemment, je dis bien apparemment, la majorité des gens satisfaits.

Aussi, n’étant encore pas en trop mauvais état, j’ai donc décidé d’essayer de refaire un tour supplémentaire et de me représenter à vos suffrages en mars, avec une équipe sérieusement renouvelée.

Je vous souhaite, à toutes et à tous, une très bonne année 2020 que j’aimerais voir apaisée et pleine de bonheur et de solidarité.

Pascal Viguié.


Dernières informations

Dans la rubrique @mairie, plaquettes d’informations diverses, vous trouverez les explications sur les taxes d’urbanisme.
Le secrétariat de mairie sera fermé les jeudi 23 et mardi 28 janvier pour cause de formation. Merci de votre compréhension.

 

Météo